L'ENTRETIEN DES CHAUSSURES



LE NETTOYAGE

Bien entretenu le cuir conserve longtemps sa souplesse, son élasticité, son bel éclat. Tout homme chaussé de souliers impeccables donne une image avantageuse de lui-même. En revanche le cuir des chaussures que l’on néglige se dessèche, puis devient cassant au niveau des plis. La durée de vie de la chaussure devient brève.

Le coffret "idéal" de nettoyage doit contenir une brosse à récurer. Les poils de ces brosses relativement dures éliminent facilement la boue séchée et les autres tâches.

Les brosses à cirer, sont plus souples et servent à appliquer le cirage. Il est conseillé d’utiliser une brosse pour chaque couleur de cirage. A défaut l’utilisation de chiffon conviendra également.

Les cirages ou crème doivent être enrichis à la cire d’abeille et être fabriqués avec le plus d’éléments naturels possibles. Il conviendra d’utiliser un cirage correspondant à la couleur de votre chaussure. Si vous souhaitez qu’elles prennent rapidement une patine, mieux vaut choisir un cirage légèrement plus foncé que la teinte du cuir.

Vous répandrez régulièrement une fine couche de crème sur le cuir, puis vous la laisserez pénétrer pendant quelques minutes.

Votre coffret contiendra également une brosse à lustrer ou un chiffon pour lustrer, polir la chaussure imprégnée de cirage.

 

LE LUSTRAGE

La moindre tâche doit être enlevée à la brosse, car la fonction du cirage n’est pas de nettoyer mais de nourrir le cuir en lui apportant les substances (graisse, cire et humidité) qu’il perd à l’usage.

Le cirage doit être étalé d’un geste lent et circulaire en dosant avec précision la quantité dont le cuir a besoin. Abuser du cirage ne sert à rien, car l’excédent n’entre pas dans la peau et le cuir est ensuite difficile à lustrer.

Si le cuir est sec, il est nécessaire de laisser pénétrer la première couche de cirage pendant dix minutes avant d’appliquer la seconde.

A cause de leurs perforations, les modèles à bout fleuri requièrent des soins intensifs et souvent fastidieux. Le cirage qui entre dans les trous doit être éliminé à la brosse, jusqu’à ce qu’il n’en reste aucune trace.

La semelle et talon doivent également être cirés, l’ensemble sera ensuite frotté par le biais d’un chiffon de soie (ou coton propre) en effectuant des mouvements transversaux.

 

LE GLAÇAGE

Le glaçage est l’art ultime de lustrage de chaussure. Réservé au véritable passionné de la chaussure, tout le monde n’apprécie pas forcément cette spécificité. 

Tout commence par un bon coup de brosse de manière à dépoussiérer la chaussure. Les professionnels utiliseront (facultatif) ensuite de l’essence de térébentine (qui n’attaque pas le cuir) pour dissoudre les cirages apposés.

Un lait nourrissant incolore est appliqué, la chaussure doit alors être laissée au repos quelques instants. Ensuite commence la phase de cirage à appliquer de manière grossière au chiffon tendu sur votre majeur et index. Grâce à un coup de brosse tout l’excédant de cirage est éliminé.

L’opération de glaçage peut alors commencer : un chiffon de coton doux, de la pâte à cirage et un peu d’eau tiède pour les puristes.

Nous vous conseillons de commencer par quelques gouttes d’eau avant la première couche de pâte, pour ensuite mélanger les deux composantes en accentuant le travail sur la pointe et l’arrière.

Le mélange de l’eau et du cirage se fait par petite quantité.

Le mouvement circulaire créant de la chaleur sur le cuir, le mélange du cirage et de l’eau va faire cristalliser les particules de cires.

Rien ne sert de frotter fort, car le glaçage est un art tactile. Au toucher le glaceur sait à quel niveau de l’opération il se situe. Si le chiffon laisse apparaître une sensation de graisse sur le cuir, c’est qu’il manque un peu d’eau. Au contraire si le cuir devient mat, c’est qu’il faut rajouter du cirage.

Un glaçage prend entre 20 et 25 minutes, la maîtrise et le savoir faire ne venant qu’avec la pratique.

Au final, vous obtenez un cuir miroir, étincelant sur la pointe et les contreforts de la chaussure.

Bien entendu, le glaçage s’estompe au fur et à mesure que la chaussure est portée. Il est conseillé de passer un coup de chiffon doux à chaque utilisation et de renouveler l’opération de glaçage toutes les 3 à 4 journées de port de la chaussure.


Mes articles vus récemment

No products

Menu